Interview Cyril Dannely, élu au CROUS de Lille – 01 Février 2015

10731117_735078076546350_3392774207840676501_n
Dynamique et combatif, Cyril sera un relais efficace de tous les résidents !

Avant toute chose, pouvez-vous vous présenter un peu Cyril, qui êtes vous et quelles sont vos activités à la FERUL ?

Je suis élu au CROUS sur la liste UNEF & Assos, qui était soutenue par la FERUL en novembre dernier. Je suis aussi responsable des relations extérieures au sein du bureau de la FERUL. Je me charge des liens avec les autres organisations proches de la FERUL, ainsi que d’aider les adhérents qui ne sont pas en cité U à trouver leur place au sein du collectif militant qu’est la FERUL.

Concrètement, quel est le rôle d’un représentant étudiant au CROUS ? En quoi peut-il être utile aux résidents des cités U ?

Le CROUS est un établissement public qui gère, parmi d’autres activités, des logements étudiants. Mon rôle au sein du Conseil d’Administration du CROUS sera donc de défendre les intérêts collectifs des résidents, mais aussi de me battre pour améliorer leurs conditions de vie. Ainsi je suis très attentif aux luttes menées par la FERUL depuis septembre. Je suis ainsi de très près la situation sur la cité U de Camus. Je veux que tous les résidents sachent que je soutiens leurs luttes et leurs combats pour améliorer leurs conditions de logements. Je soutiendrai ainsi tous les choix des résidents dans leurs luttes et les porterai en conseil d’administration.

De plus, je porterai haut et fort les combats qui touchent aux autres domaines de gestion du CROUS. Notamment sur les questions des bourses et de la restauration universitaire. Les résidents sont bien souvent des boursiers et utilisent la restauration universitaire. Ainsi je soutiendrai face au CROUS les combats pour l’augmentation des bourses, l’augmentation du nombre de boursiers mais aussi et surtout je porterai haut et fort dans les instances du CROUS le combat historique pour le ticket RU à 2€50.

https://ferulille.files.wordpress.com/2014/11/tract-crous-def-couv.png?w=241&h=341
Lors des élections, qui ont porté Cyril au CA du CROUS

Comment pensez-vous réussir à porter les revendications des résidents en n’étant pas vous même résident ? Comment comptez-vous agir pour que ce qui peut être un problème (ne pas être au coeur de la vie de résident) n’en soit pas un ?

J’ai toujours été porté par les valeurs de solidarité. Les étudiants sont face à des situations très dures sur leurs milieux d’études mais aussi de vie. Ainsi les résidents comme l’ensemble des étudiants sont confrontés à des situations parfois dures. Je ne suis certes pas résident moi-même mais je ne pense pas que seuls les résidents de cités U doivent porter le combat sur leurs épaules. Les étudiants, même ceux qui ne sont pas résidents, ont envie d’améliorer leurs conditions d’études. Ainsi tous les étudiants peuvent aider et contribuer à l’amélioration des conditions de vie dans les résidences universitaires.

Il n’empêche que je ne me mettrai jamais dans une posture de récupération des mobilisations ou des revendications des résidents. Je suis attaché à l’autonomie des résidents dans leurs luttes. En réalité, je serai un outil à la disposition de la FERUL pour permettre de faire redescendre les informations concernant le CROUS mais aussi je serai le porte voix institutionnel des résidents afin de développer encore la résonance de la voix de tous les résidents mais aussi, plus largement, de tous les étudiants afin d’améliorer leurs vies mais aussi leurs études

Que penses-tu des mobilisations diverses qui se déroulent dans les résidences depuis la rentrée ? (douches, foyer de vie, bibliothèque, problèmes internet et autres…)

Je soutiens pleinement et entièrement chacune de ces mobilisations ! J’étais présent à l’AG des résidents de Camus mercredi dernier (le 28/01). Et j’ai été très attentif aux revendications des résidents. « Même plus besoins d’aller au Bangladesh, venez à Camus  » ça pourrait être le prochain slogan du CROUS pour faire venir des étudiants. Plus sérieusement, la situation des résidents, mais pas seulement à Camus, est vraiment désastreuse.

Mise à part quelques cités U qui ont des conditions de salubrité « normales » (ce qui devrait peut-être etre le cas partout, déjà) les autres et en tête de cortège les résidences Camus, Boucher et Bachelard sont dans un état désastreux. Il était important que les résidents se saisissent de ces questions et luttent pour améliorer leurs conditions de vie. Il faut que ça change ! Je le répète une fois encore, je porterai toutes les revendications des résidents au CROUS afin de faire bouger les choses !

https://ferulille.files.wordpress.com/2014/12/10842177_875523989159039_5380706739392385442_o.jpg?w=326&h=184
Même après les élections, la mobilisation ne faiblit pas !

Avant de partir, un mot, pour les résidents qui te liront quand le web-journal sortira ? Que souhaiterais-tu leur dire si tu étais face à eux ?

Je souhaite dire aux résidents que je les soutiens dans leurs combats, dans leurs luttes, dans leurs envies de changement face à leurs galères du quotidien. Je ne veux pas devenir un technocrate déconnecté des réalités étudiantes, de toutes les réalités étudiantes. Ainsi je suis accessible aux demandes de rendez-vous et aux requêtes* de tous les résidents et aussi de tous les étudiants ! J’aimerai ajouter que l’engagement, et notamment dans des associations comme la FERUL sur les résidences universitaires, est le moyen qui permettra à l’ensemble des étudiants en Cités U d’améliorer concrètement et efficacement leurs conditions de vie ! Surtout, engagez vous !

*Contacts disponibles ici.