L’état des lieux des douches des résidences traditionnelles aura fait couler beaucoup d’encre, virtuelle comme liquide. Et ce depuis sa publication sur notre site et dans la presse, afin d’alerter et de sensibiliser les gens sur cette question. Et fait réagir un CROUS qui jouait la montre sans vergogne pour ne pas avoir à gérer ce dossier complexe. Le bras de fer dure maintenant depuis 4 mois, notamment à Camus, et si des améliorations visibles ont pu être notées de la part des résidents, on constate que les engagements ne sont pas tenus jusqu’au bout. Loin de là.

Pire encore, le CROUS semble vouloir de nouveau jouer la montre, escomptant un relâchement de la pression de la part des résidents et de la FERUL. La rencontre entre la FERUL et la directrice du CROUS, prévue en janvier après les discussions entamées en décembre, n’a toujours pas eu lieu, celle-ci esquivant savamment nos appels. Face à ce que l’on ne peut qualifier que de mauvaise volonté, d’infantilisation de la parole des résidents, nous devons plus que jamais montrer au CROUS que :

– NON, nous ne nous laisserons pas endormir par des changements partiels et incomplets pour « sauver les apparences »
– NON, les résidents ne sont pas des gamins de 10 ans à qui on dit « Tu ne sais pas de quoi tu parles, va dormir ! »
– NON, la mobilisation et la vigilance ne faibliront pas parce que vous cherchez à faire le mort !

La FERUL et les résidents de Camus réunis en Assemblée Générale le 28 Janvier se lance donc dans le durcissement de la mobilisation, en lançant au CROUS un ultimatum : des améliorations concrètes et complètes au plus vite, sans quoi les résidents mobilisés se mettront en grève des loyers jusqu’à satisfaction des conditions décidées par les résidents en Assemblée Générale. Grève des loyers parfaitement légale et sûre car elle serait encadrée juridiquement par un huissier de justice. Actuellement, près de 200 étudiants sont signataires à Camus de notre ultimatum qui sera adressé sous peu à la Direction du CROUS et de la Résidence. Pour ceux qui veulent nous rejoindre, et étendre le mouvement aux autres cités U concenées (Bachelard, Boucher, Galois), n’hésitez pas à nous contacter !

Une réunion des résidents sera prochainement organisée dans les résidences concernées pour fixer les conditions de cet ultimatum, rencontrer les soutiens et organiser des actions « coups de poing » pour réveiller le CROUS au Bois Dormant. La FERUL vous invite à participer, car chacun peut apporter sa pierre à l’édifice. Soyons nombreux à nous mobiliser pour des douches dignes de ce nom !

Face à l’inaction, répondons « mobilisation ! »

P.S. : Ci-joint l’ultimatum envoyé au CROUS et à la Direction de la Résidence Camus concernant l’état des lieux à Camus. Seule la Résidence nous a répondu pour le moment.

Madame la Directrice,

La FERUL a réuni les résidents de Camus lors d’une Assemblée Générale ce mardi 28 janvier. Nous étions plus d’une soixantaine de présents. Cette AG fut l’occasion de faire le point sur notre mobilisation pour la rénovation des douches, les avancés mais aussi les problèmes subsistants.
Malgré des avancées notables (plaques en PVC amenant plus de propreté et moins de moisissure, changement de certains tampomix au profit de vrais robinets), le constat est sans appel ! La majorité des résidents des bâtiments R, W et X n’ont toujours pas d’eau chaude et nombre de résidents se plaignent du caractère aléatoire de la température de l’eau, bien que cette dernière soit pour la plupart du temps froide. Cela implique en conséquence, si on additionne ce problème à l’insalubrité des lieux toujours présent (notamment les plafonds), des difficultés d’accès à une hygiène de vie correcte, ce qui n’est pas acceptable et touche à la dignité humaine. Nous déplorons également en cette période de l’année ce qui est d’autant plus alarmant, des problèmes de chauffages dans certaines chambres, en effet, lors de l’assemblée générale, nombres d’étudiants nous ont informés qu’ils ont dû acquérir par leur propre moyen un chauffage d’appoint. Et il semble important de signaler que bien des résidents dont le chauffage dans la chambre est « fonctionnel » nous ont signalé que leur logement est relativement froid, sans doute dû à l’âge des fenêtres qui n’isolent que très peu. Enfin le CROUS s’était engagé à remplacer tous les « tampomix » des douches au profit de vrais robinets afin d’avoir un vrai jet et de l’eau chaude. Hélas, les changements ne concernent qu’une partie minime d’étages.

Nous refusons de continuer à vivre de la sorte et revendiquons ainsi :
– à l’échelle de la résidence :
– des explications et des réparations des chauffages non fonctionnels
– le remplacement de tous les tampomix par de vrais robinets (avec de l’eau chaude)
– un meilleur positionnement (après le porte manteau) des rideaux de douche

– à l’échelle du CROUS :
– le changement des portes des douches et des cadres au profit de matériel en PVC
– un compte-rendu public de l’expertise amiante
– la réparation de tous les plafonds
– le remplacement des anciennes fenêtres avec la mise en place d’un double vitrage

C’est pour ces raisons mais également car les quelques améliorations observées ces derniers temps sont clairement insuffisantes que nous nous engageons à mettre en place une grève des loyers si les revendications ci-dessus n’ont pas été respectées.

Cordialement,
Les résidents de Camus
PS : nous réaffirmons notre opposition à tous sabotage et au manque de propreté de certains résidents. Nous appelons les résidents des autres résidences de Cité-Scientifique à se mobiliser également !

 

P.S.2 : La FERUL met en place dès la rentrée du 9 mars des cahiers de doléances dans toutes les résidences où elle est implantée ! Chacun pourra venir mettre dessus ce qu’il pense des conditions de vie dans sa résidence universitaire, ce qu’il apprécie et ce qu’il voudrait voir changer. Ces cahiers seront remis aux Directions des Résidences et au CROUS afin qu’ils puissent voir ce que les résidents pensent de leur vie dans les résidences, là où ils réussissent et là où ils doivent changer les choses au plus vite.

Publicités