Communiqué de presse du 07 Décembre 2014

Lors de la rencontre avec le CROUS le 19 Novembre 2014, la FERUL a rapporté le ras-le-bol général des résidents quant à la situation d’extrême insalubrité des douches dans les Résidences traditionnelles du Campus Cité-Scientifique. Le CROUS s’est engagé à rétablir une situation acceptable, de faire les réparations nécessaires pour assurer la dignité des Résidents. Il est vrai que la résidence Camus a commencé des travaux immédiats, ne touchant pas au bâti de la douche : remplacement des boutons de douches par de vrais robinets, plaque PVC, réparation des portes etc. Nous tenons à saluer le travail titanesque des agents et ouvriers de la Résidence qui se démènent chaque jours pour améliorer le cadre de vie des résidents ! Pendant ces réparations le CROUS doit faire une expertise sur la l’amiante présente dans les bâtiments, pour qu’ensuite des travaux plus d’envergure aient lieu.

Hors c’est là que le bât blesse. En effet, le CROUS refuse de procéder aux travaux de remplacement des cadres de douches si la présence d’amiante est constatée, au prétexte de ne pas vouloir rendre l’amiante volatile en changeant les cadres de portes des douches, les résultats de cette expertise seront connus lors d’une réunion prévue début janvier. Or la situation est plus qu’urgente, le désamiantage des bâtiments publics, décrété en 1997, et qui concerne donc les résidences gérées par le CROUS, n’a toujours pas été fait. La santé des résidents ne devrait-elle pas être la priorité du CROUS, avec leur bien-être ? On ne dirait pas.10842177_875523989159039_5380706739392385442_o

La situation a poussé la FERUL a agir, à rappeler au CROUS ses engagements. Le 3 décembre, des membres de la FERUL ont confectionné une banderole au message clair « Douches insalubres : Au CROUS d’agir ». Suspendue au bâtiment R de la résidence Camus, jouxtant le service administratif de la Résidence et du CROUS, elle était un moyen de montrer que la mobilisation ne faiblira pas avant d’obtenir des conditions décentes pour les douches des résidences. Ce qui ne fut pas tellement au goût du CROUS qui décida de faire enlever, par la force, cette banderole le matin suivant. Certains semblent vouloir faire taire la parole des résidents indignés.

Récupérée auprès des responsables CROUS de la Résidence après d’âpres discussions, la banderole est de nouveau visible, cette fois-ci par un grand nombre d’étudiants qui emprunteront le portail d’entrée de la résidence qui permet de rallier rapidement le métro. Ce qui ne manquera pas de montrer que le combat pour des conditions dignes reste d’actualité à la FERUL, et chez les résidents excédés des résidences concernés par ces douches délabrées, que ce soit à Camus ou à Boucher, autre résidence du campus Lille 1, ou encore à Bachelard, dans le bâtiment L dont les états des lieux sont désormais entre les mains du CROUS.

Publicités